Delapoésie

Recherche par auteur, titre, mot-clé unique (plus de 3 lettres), extrait de texte.
Paul Verlaine (1844-1896), poète (parnassien) français.

Hombres VII | Hombres IX | Hombres XI | Sonnet du trou du cul | Femmes VIII - Idylle High-life | Femmes XIV - Regals |


Hombres IX



Il est mauvais coucheur et ce m’est une joie
De le bien sentir, lorsqu’il est la fière proie
Et le fort commensal du meilleur des sommeils
Sans fausse couches - nul besoin ! - et sans réveils,
Si près de moi, comme agressif et soufflant d’aise,
Si près, si près de moi que je crois qu’il me baise,
En quelque sorte, avec son gros vit que je sens
Dans mes cuisses et sur mon ventre frémissants
Si nous nous trouvons face à face, et s’il se tourne
De l’autre coté, tel qu’un bon pain qu’on enfourne
Son cul délicieusement rê ;veur ou non,
Soudain, mutin, malin, hutin, putain, son nom
De Dieu de cul, d’ailleur choyé, m’entre en le ventre,
Provocateur et me rend bandeur comme un diantre,
Ou si je lui tourne le mien semble vouloir
M’enculer ou, si dos à dos, son nonchaloir
Brutal et gentil colle à mes fesses,
Et mon vit, de bonheur, tu mouilles, puis t’affaisses
Et rebande et remouille, - infini dans cet us.